Après la première édition s’étant tenu à Kinshasa du 31 juillet au 02 août 2023, c’est Luanda qui devient la capitale de la deuxième édition du forum économique Angola-République Démocratique du Congo ayant pour thème: « Partenariat économique pour une croissance partagée». Deux jours auront suffi pour dégager des recommandations fortes en vue du renforcement des liens de coopération multiforme entre les deux pays frères et voisins. C’est du 13 au 14 novembre 2023 que les décideurs du secteur économique et politique de deux pays vont définir un modus operandi de cette nouvelle entente qui sera historique pour les deux nations au profit de générations futures.

C’est le patron de l’Economie nationale congolaise, le vice-premier Ministre en charge de l’Economie nationale, Vital Kamerhe qui précise que « Cette deuxième édition est une opportunité pour renforcer la coopération multiforme économique, commerciale, énergétique et agro-industrielle». Selon ses dires, il est important qu’un bilan exhaustif des engagements passés soit établi, afin de jeter les bases d’une meilleure articulation de nos priorités économiques qui doivent absolument être d’essence fédératrice de nos efforts pour élaborer un plan de développement commun et ce, dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant qui tienne compte des avantages comparatifs de nos deux pays.

Comme évoque précédemment, les travaux de cette deuxième édition sont placés sous le thème : « Partenariat économique pour une croissance partagée ». Le chef de la délégation congolaise à ces assises souligne que le rapprochement entre ces deux géants au cœur du continent est susceptible de constituer le point de départ du développement de l’Afrique subsaharienne.

D’après le patron de l’économie nationale rd congolaise, cette initiative constitue un point de rupture avec les sentiers battus pour permettre aux deux pays, mieux à l’Afrique, au regard de sa diversité culturelle et de ses potentialités naturelles, d’inventer son propre modèle de développement. Car en effet, en dehors des barrières superficielles qui séparent nos deux pays, nous sommes un seul et même peuple »

A son tour, le ministre angolais en charge de l’Economie et de la planification, Mario Augusto Caetano Jõao, a indiqué que les deux parties se retrouvent pour construire des ponts durables en vue de la promotion d’une entente mutuelle, un avenir commun et de prospérité.  Dans sa poursuite, il précise que « Nous sommes réunis dans cette salle et ensemble pour représenter la diversité des cultures, des ressources naturelles et des riches potentialités inexploitées que nos deux nations possèdent ». Aussi ajoute-t-il que  « Nous sommes, ici, avec l’idée de débloquer le potentiel de la coopération économique entre les deux pays pour le bien-être de deux peuples respectifs ».

 M. Caetano Jõao a fait remarquer que cette deuxième édition du Forum Économique Angola-République Démocratique du Congo se déroule dans un contexte international difficile, caractérisé par des crises politiques, les crises énergétiques et alimentaires, le changement climatique, des catastrophes naturelles et d’autres facteurs qui rendent lente l’évolution de l’économie mondiale. Il renchérit en disant que : «  Nous avons besoin de fonder une base pour qu’il y ait un développement durable de nos marchés. Nous avons l’obligation morale et historique devant les générations futures qui vont nous demander un jour ce que nous avions fait des opportunités que nous avions ».

Du côté congolais, plusieurs personnalités gouvernementales  prennent part à ces assises de deux jours notamment les ministres Jean-Lucien Bussa du Commerce extérieur, Marc EKILA des Transports, Adrien Bokele de Pêche et élevage, Didier Budimbu des Hydrocarbures, le Vice-ministre de l’intérieur et Julien Paluku de l’Industrie qui est représenté. Ces assises seront sanctionnées par un communiqué final signé par les deux parties. Il est aussi prévu une exposition des produits fabriqués dans les deux pays.

Vital Kamerhe n’a pas loupé l’occasion d’adresser au président  en exercice de la SADC et président de la République d’Angola Lourenço pour peser de son poids dans le conflit de l’Est du pays particulièrement dans l’Ituri et dans le Nord-Kivu. Il a nommément les deux pays voisins qui cherchent à déstabiliser la RDC à partir de la partie orientale, à savoir l’Ouganda et le Rwanda.

Freddy Mutambayi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.