Vieille de plusieurs années et reposant sur un héritage incontestable, la coopération militaire entre la République démocratique du Congo et le Royaume de Belgique ne peut connaitre de rupture. Il en va de même lorsque cette coopération marche en dents de scie, les deux partenaires savent toujours arrondir les angles pour privilégier leurs intérêts communs et surtout dans la coopération militaire : secteur-clé pour la solidification de l’intangibilité des frontières et l’intégrité territoriale. Ce qui justifie la présence des instructeurs belges aux côtés des congolais pour affermir les liens de cette vieille coopération militaire pour le bien de deux peuples dont l’amitié n’est pas à prouver.

Répondant à l’invitation du ministère belge de la défense, le Vice-Ministre de la défense Samy Adubango, représentant le Vice-Premier ministre de la défense nationale et anciens combattants a conduit une grande délégation dans la capitale bruxelloise, en Belgique. Sans nul doute, c’est la redynamisation de relations bilatérales entre les deux pays, en matière de coopération militaire, qui était au cœur-même de discussions entre la délégation du vice-Ministre Samy Adubango et le Ministre belge de la défense, Mme Ludivine Dedoner.

C’est avec solennité que l’Amiral de Division Yves Dupond, aide du Roi, a accueilli à l’Ecole Royale Militaire (ERM) belge la délégation chapeautée par le Vice-Ministre Samy Adubango. Entre temps, une brève présentation de la délégation Congolaise et des formateurs belges a eu à ponctuer une longue série d’activités sur le sol belge. A cette étape de la visite, le vice-Ministre à la défense a fait connaissance avec les élèves militaires congolais en formation dans cette grande Ecole Royale Militaire belge. La délégation congolaise avec à sa tête le vice-Ministre a su visiter cette grande école qui a enregistré le passage de plusieurs officiers militaires de la RDC.

En cette période critique de la vie socio-politique que traverse la RDC, période caractérisée par la guerre d’agression et surtout d’occupation de territoires par la rébellion du M23, la formation de militaires et l’armement des troupes loyalistes ne pouvaient manquer d’intérêt lors de cette visite de travail. Pour lier l’utile à l’agréable, une visite guidée des infrastructures du Département de la recherche en intelligence artificielle militaire est offerte aux visiteurs de madame Ludivine Dedoner. Le point d’orgue de cette visite de travail est bien évidemment la signature par le Vice-Ministre, Samy Adubongo dans le livre d’or de l’Ecole Royale Militaire belge avant de se rendre au ministère de la défense belge, d’une part. D’autre part, Samy Adubango n’a pas boudé son plaisir à signer le statut des forces belges présentes sur le territoire de la RDC.

Après cette étape, la délégation du vice-Ministre de la défense a également pris le chemin de l’industrie militaire belge dans le seul but d’envisager les possibilités de doter les FARDC de nouveaux équipements militaires. Ce qui mettra les FARDC au même diapason que les forces armées d’autres Nations du monde en termes d’équipements modernes.

Congodiplomatie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.